mardi 18 septembre 2012

Un été indien à Sète

En ce milieu septembre j'ai eu l’occasion d'aller visiter la ville de Sète, c'était vraiment joli
puis ce petit  côté méditerranée m'a foutu une mélancolie de merde ... en pensant que l'été est déjà fini et je n'ai même pas eu de vacances ...

Enfin bref c'est à midi que j'ai découvert l'Utima, un super petit resto à Sète. La carte est alléchante et les mets assez raffiné, car le menu du dimanche comporter du St-Pierre en plat principal, pour un menu à 16,90
alors que c'est un poisson relativement raffiné et cher.

Moi j'ai pris un menu à 18,90 avec en entrée une salade avec un brick de Pélardon, c'était trop trop bon et super découverte de ce fromage AOP. Plus raffiné en goût qu'un vulgaire brick de chèvre.

J'avoue que cela est indiqué sur la carte et que c'était franco, l'attente fut assez longue, mais cela en valait le coût, d'ailleurs la serveuse la confirmée ! La présentation et le travail des produits frais demande une certaine attente. Superbe présentation d'entrée et je n'en dit pas moins de mon plat de gambas flambées au cognac et son salpicon de légumes, vraiment belle assiette et gros travail de présentation, qui sous les gambas cache une espèce de gratiné de pommes de terre. Tout était excellent et je n'ai presque rien laissé dans l'assiette à part les carapaces de mes gambas !

Seul ik, je ne voulais pas de dessert et j'ai du quand même prendre un menu avec dessert compris, car cela revenait plus cher à la carte sinon ... mais par respect aux cuisiniers je n'en ai pas pris pour ne pas leur donner plus de travail, car je n'y aurai pas touché de toute façon.

Mais ma mère ayant mangé que la moitié de sa tarte fine aux pommes, je l'ai quand même fini pour éviter le gaspillage, c'était excellent ! Cette tarte à pâtes feuilleté où les pommes et le caramel dessus se marient si bien, chevauchés d'une boule de glace à la vanille, ses deux tranches de melon et ses deux billes de pastèque et pour finir son mini bouquet de menthe ... un pur régale en fin de repas.

Je n'ai qu'un regret c'est de ne pas avoir goûté au dessert que je voulais, un nougat glacé avec sa ricotta et un coulis de miel.

C'est vraiment excellent, très bien présent, le service agréable, cela vaut vraiment le coup j'y reviendrai !

PS: je leur ai d'ailleurs demandé pourquoi ils n'avaient pas une étoile, ils m'ont tout simplement répondu que cela demander trop de choses à maintenir tel que les glaçages, coulis, sauce ... petit truc cosmétique à la con et qu'ils préféraient plus prendre du plaisir à la présentation et aux plats qu'ils préparent au lieu de bâcler pour faire plus de choses.

Voilà sur ce ! A+

Adryen

lundi 20 août 2012

Poulet au gingembre

Voici un trop trop bonne recette que j'ai trouvé sur mon blog favori, celui de ce cher Philippe sur Canard du Mékong , je ne vous donne pas la recette, car rien de vaut les mots explicatifs de Philippe ! Il le fait si bien, que je salivais déjà en lisant son article.

A part que moi je l'ai réalisé avec des filets de poulet coupés en cube, car je n'avais que cela au frigo et en fin de cuisson j'ai rajouté de la ciboule/oignon nouveau pour donner un peu de verdure au plat :-) et j'ai aussi
mis des morceaux de gingembre coupés en lamelles/bâtonnets et non râpé. Cela donne une meilleure présence du gingembre dans le plat, quand on croque vraiment le morceau de gingembre où tous les arômes de la sauce de soja, sucre ... se dégagent en bouche.

Un pur régal cette recette, sauf qu'il faut faire gaffe à la cuisson, car les cubes de poulet caramélise vite, autant que les morceaux de gingembre.

Voilà je vous conseille d'essayer vivement ! Une belle réussite ce plat.

A+ et merci au Canard du Mékong :-)

Adrien

mercredi 15 août 2012

15 août chinois à Toulouse

En ce 15 août,

je suis allé avec mes parents a un restaurant chinois qu'un de mes meilleurs amis m'avait conseillé.
Boulevard des Minimes à Toulouse, l'entrée du "Gourmets d'Asie" sur le boulevard fait un peu boui-boui, mais quand on rentre la salle est pas mal grande est super bien décoré.


Le personnel y est très accueillant et vraiment gentil. Les menus et plats à la carte ne sont vraiment pas cher. Exemple j'ai pris une salade de nems en entrée 5,5 euro et du poulet caramélisé au gingembre en plat à 6,5 euro et une portion de riz à 1,5 euro, soit un total de 13,5 euro pour une sélection hors menu, je trouve cela correct.

Enfin les portions étaient bien réparties, entrée pas trop volumineuse pour laisser de la place au plat et le mélange plat et riz me convenait parfaitement en proportion.

J'avoue que la salade de nems, vermicelles de riz, germes de soja ... était bonne, mais j'avoue que le poulet caramélisé au gingembre m'a sublimement étonné. D'ailleurs j'y suis allé exprès pour goûter ce met ! Une tuerie vraiment, trop trop bon.

Le seul défaut est qu'il n'y a pas trop de sauce pour mélanger avec le riz, mais cela reste succulent ! Avec de bons gros morceaux de gingembre, d'oignons, poulet caramélisé, un plaisir en bouche.



Enfin j'y retournerai, car j'ai vraiment pris du plaisir à y aller une fois, donc autant se faire plaisir une nouvelle fois :-)

Je vous le conseille vivement !

A+

Adryen

Kaeng Kung

Aujourd'hui Kaeng Kung à ma façon "Curry de crevettes à l'ananas"

Ingrédients pour 2 personnes:

Sauce:
- 2 piments rouge/vert, coupés et épépinés
- 3 échalotes asiatiques (échalotes normales pour moi)
- 1 tige de citronnelle hachée
- 1/4 c à café de pâte de crevettes
- 1/4 c à café de curcuma en poudre

Le reste:
- 1 c à soupe d'huile
- 90 ml de lait de coco (crème légère épaisse 4% pour moi)
- 150 g d'ananas frais coupés en tronçons (en conserve pour moi)
- 1 c à soupe de concentré de tamarin (mettre vachement moi, car j'en
ai mis qu'une c à café et c'était déjà trop marron pour ma part, le tamarin
était trop présent et trop concentré ...)
- 1 tige de cèleri pour moi
- 125 gr de crevettes crues décortiquées
- 1/2 c à café de sauce de poisson
- 1/2 c à soupe de sucre de palme (sucre brun pour moi)
- 1/2 c à café de maïzena


  1. Piler et réduire en purée tous les ingrédients de la sauce en ajoutant 1 cuillère à soupe d'eau afin de délayer.
  2. Chauffer l'huile dans un wok et ajouter la sauce, laisser chauffer jusqu’à ce que les arômes se dégagent.
  3. Ajouter le lait de coco ou la crème, mélanger et laisser cuire 2 minutes.
  4. Ajouter l'ananas, le cèleri, le tamarin et laisser mijoter 5 bonnes minutes jusqu'à ce que l'ananas soit tendre (différence notable si c'est un ananas au sirop en boite qui sera plus mou et tendre qu'un ananas frais).
  5. Ajouter les crevettes et mélanger bien avec la sauce, laisser mijoter encore 5 minutes jusqu'à bonne cuisson des crevettes.
  6. Enfin incorporer la sauce poisson, le sucre et la maïzena diluer dans un peu d'eau, laisser à feu doux jusqu'à épaississement de la sauce.

Voilà bon app ! Juste pour ma part comme je l'ai dit j'avais mis trop de tamarin concentré d'où effet visuel vachement plus marron et surtout son gout plus amer ...

A+

Adryen





dimanche 5 août 2012

Boule de coco

Bon aujourd'hui j'ai testé un mix de recette afin de faire des sortes de boule de coco.

J'ai pris pour l’intérieur:

- 5 c à soupe de noix de coco râpé
- 5 c à soupe de sucre brun
- 5 c à soupe d'eau
- 1 c à soupe de graines de sésame blond
- 1 c à soupe de graines de sésame noir

Pour la pâte:

- 130 gr de farine de riz gluant
- 50 gr de fécule de pomme de terre
- 1 sachet de levure chimique
- 50 gr de sucre blanc
- 1 pincée de sel
- 1 verre d'eau frémissante


J'ai commencé par mélanger le sucre, les graines de sésame, la noix de coco râpée et l'eau dans une casserole à feu doux (histoire que cela ne brûle pas). Faucher jusqu'à ce que le mélange soit un peu sec.

Ensuite pour la pâte j'ai mélangé tous les ingrédients ensemble, sauf l'eau que j'ai fait frémir un peu. Ensuite j'ai commencé à incorporer petit à petit l'eau, jusqu’à ce que la pâte soit compacte et lisse, mais pas collante aux mains.

Ensuite mettre de l'eau à ébouillanté dans une casserole, attendre que l'eau bout et ensuite couper la pâte en 10 morceaux (ou plus suivant la grosseur désirée) et rouler 10 boules de farce (l’intérieur). Ensuite prendre chaque morceau de pâte et avec les mains former un cercle, en essayé d'étendre la pâte avec le pouce vers l'extérieur pour former le cercle et garder une petite motte (partie plus épaisse au centre). Déposer unz boule de farce et refermer la boule, attention la boule doit bien être fermée sous peine de se crever à la cuisson, ma technique une fois la boule fermée, je la roule délicatement entre mes mains pour bien arrondir la boule et homogénéiser l'épaisseur de pâte sur toute la surface de la boule. Ensuite si l'eau bout la plonger directement dans l'eau, faire de même pour chaque boule, quand elles sont cuites elle remonte d'elles mêmes à la surface, à ce moment-là prendre un écumoire et les sortir de la casserole en les laissant égoutter, ensuite mettre de la noix de coco râpé dans une assiette et les rouler dedans afin d'avoir un extérieur coco, hum ...

Les manger tiède c'est mieux pour une consistance molle, vous pouvez les laisser refroidir une heure afin quelles perdent un peu de leur humidité et ensuite les mettre dans un tupperware fermé au frigo (conserver environ 1 semaine je pense). Vous pouvez aussi les manger froide, mais elles auront une consistance plus dure, pour les ramollir vous pouvez les remettre dans un cuit vapeur, qui rendra leur texture molle grâce à la vapeur.

Juste pour info je les ai faites trop grosses du coup au bout d'une c'est gavant ... penser si vous voulez, à les faire plus petites


Je me suis inspiré de la recette du Canar du Mekong

Philippe son auteur est vraiment gentil et m'a souvent conseillé !

A+ les loups-loups 

Adryen

samedi 4 août 2012

Retour dans mon restaurant natal :-)

Voilà cela fait plusieurs fois que je reviens "Chez Moï", qui est pour moi la référence gastronomique vietnamien. J'y vais depuis 6 ans environ et je ne suis jamais déçus, le personnel y est agréable et la cuisine raffinée et bien proportionné, le chef sait ce qu'il fait :-) mais cela ne l’empêche pas d'avoir une touche d’européen parfois, genre un tiramisu en dessert du jour ... qui était un vrai régale.

Voici 2 entrées et 1 plat que j'ai eu l’occasion de goûter et j'en suis devenu fan:

Une bonne spécialité vietnamienne dont je raffole, les "Bành Cuôn", crêpes vietnamiennes fourrées au porc et champignons noirs à la vapeur:


Accompagné de mortadelle vietnamienne gio, des oignons frits, concombre, salade, soja ... c'était trop bon.
Le nom en vietnamien est le Giò (de la mortadelle) mais il peut existé sous différents noms composés comme le "Giò Hao Hong" ou"Giò các loại" ou "Giò lụa đặc biệt", la différence sera de quoi il c'est constitué, ajout d'herbes, épices, condiments ... mais l'élément de base reste la viande de porc.

Ensuite une belle inventivité et que j'ai vraiment apprécié c'était des aumônières au poulet et aux crevettes, hum ...


Enfin pour terminer un de mes plus beaux souvenir, des seiches à l'ananas, putin qu'est-ce que c'était bon ... sucré-salé très bien équilibré au niveau de chaque saveur, puis la part n'était pas pour un petit ventre hihi, surtout avec un riz toujours cuit à la perfection et des légumes sautés croquants à souhait.


J'aimerais bien arriver à reproduire la cuisine de "Chez Moï", mais c'est impossible pour moi, et "Chez Moï" pour moi reste la perfection incarnée de la cuisine vietnamien et je ne suis pas près d'arrêter d'y aller et pourtant en 6 ans j'en ai vu chez eux :-) , j'ai même vu plusieurs changements de personnel, de style de la salle... Avant c'était un style très épuré couleur blanc/chocolat au lait c'était super jolie, mais depuis un petit moment ils ont mis une touche de couleur qui rend plus jeune le décors, à voir la super statue de chien colorée avec une crête de punk, énorme :-)

I love "Chez Moï"

A+ les loups-loups.

Adryen

dimanche 22 juillet 2012

Salade de crevette à la citronnelle

Ce week-end j'ai eu la formidable chance de participer au stage de cuisine
ces 2 jours organisés par Pankaj. J'ai vraiment adoré l'ambiance, la façon
dont cela se déroule, les plats ...

C'était vraiment très constructif et Pankaj, nous a vraiment présenté "sa
cuisine", ses façons, ses enseignements, c'était tout simplement génial !
Ce partage, de nous expliquer pourquoi elle m'était du cumin dans telle
recette à tel moment, c'était vraiment incroyable et toujours avec une
certaine logique et de conservation des saveurs. Harmoniser le salé,
sucré, acidulé ...

Je trouve que son blog est vraiment bien réalisé, son livre est super
bien détaillé et Pankaj et son marie tiennent une formidable boutique
en ligne :-)


J'ai vraiment beaucoup appris de ce petit week-end hindi, il me tard
de partir visiter l'Inde, de rencontrer et partager de l'expérience
avec d'autres personnes venant d'Inde , comme des correspondants.

Voici le blog de Pankaj:


Allé go pour les ingrédients:

- 1 c à s de vinaigre de riz
- 100gr de crevettes de gros calibre
- 1 oignon blanc finement émincé
- 1 oignon rouge finement émincé
- 1 partie blanche de bâton de citronnelle finement émincé
- 5 feuilles de menthe finement ciselés
- 4 feuilles de coriandre finement ciselés
- 4 feuilles de persil plat finement ciselés
- 1 tomate émincé
- Quelque feuilles de salade

Pour la sauce:

- 1 petit piment vert ou rouge finement émincé
- 1,5 c à s de jus de citron vert
- 1 c à s de nuoc-mam
- 1 pincé de sucre en poudre



Cuire les crevettes dans la c à s de vinaigre de riz, décortiquer et les couper en petits tronçons si elles sont vraiment trop grosses (livre à vous de les laisser aussi entières). Mélanger les ingrédients de l'assaisonnement et rectifier le relevé, salé ou acidulé suivant vos goûts (perso je l'aime légère, piquante au premier moment et acidulé en fin de bouche). Après avoir fini l'assaisonnement et coupé les crevettes (ou pas si entière) mélanger avec le reste des ingrédients et napper avec l'assaisonnement avant de servir (vous pouvez mettre les crevettes refroidies ou bien tiède si vous aimez.

Voici mon plat de midi, sous l'influence hier de Pankaj, j'ai refait un raïta de carotte, a ma façon avec juste du cumin, mais en rajoutant de la cardamome et des raisins sec, puis un samossa qui restait de samedi hum délicieux, merci Pankaj :-)



Voilà A+

Tous le monde
Adryen 

mardi 17 juillet 2012

Carottes et panais médiéval

Aujourd'hui une recette tirée d'un livre que j'ai adapté, des carottes et des panais à la médiéval (au miel et au cumin en gros). Le miel à une présence énorme dans la cuisine médiéval, car le sucre était assez rare, voir était un produit de luxe, celui-ci apporté une touche sirupeuse aux mets cuisinés avec et adoucissait souvent les aigreurs trop accentués des plats.


Le miel associé au beurre permet aussi de développer voir de décupler les arômes, ici ce sera des graines de cumin, let's go:

Ingrédients pour 4 personnes:
- 300 gr de carottes
- 300 gr de panais
- 1 c à soupe de miel
- 1 c à café de graine de cumin
- 50 gr de beurre (peu-être un peu moins ...)
- quelque brins de coriandre ciselés
- du sel & du poivre

1] Peler les carottes, panais et les couper en biseaux.

2] Dans une sauteuse, mettre le beurre à fondre jusqu'au stade noisette et ensuite ajouter le miel afin de rendre le mélange sirupeux

3] Ajouter les carottes et les panais, touiller dans tous les sens afin de les enrober du mélange, ajouter le cumin, le sel et le poivre.

4] Remplir d'eau à niveau et laisser cuire jusqu'à évaporation de l'eau.

5] Bien tourner une dernière fois les carottes et les panais dans le sirop beurre-miel et ciselés la coriandre dedans avant de servir.


Voili voulu

A+ tous

Adryen

dimanche 15 juillet 2012

Salade médiévale

Après ce week-end très médiévale, une de mes créations sortie de mon esprit ce soir, une salade avec 1 tomate cœur de bœuf, 1 oignon nouveau, de la salade sucrine et de la batavia, quelque graines de pavot, de la vinaigrette à la framboise et surtout les saucissons !

Pour la vinaigrette:

Mélanger 1 c à soupe de vinaigre de framboise avec 1 c à soupe de crème liquide, 1 c à café de poivre 5 baies, 2 feuilles de basilique, du sel.

Découper tout et déposer dans une assiette, ensuite couper les mini saucissons ajouter la vinaigrette à la framboise.


Et voilà surtout les saucissons que j'ai récupéré dans un marché médiéval, pour 8 euro 1 saucisson de sanglier, 1 saucisson d'âne (oui oui d'âne), 1 saucisson au Beaufort. J'espère vraiment retrouver ce commerçant un jour, car ses saucisson n'étaient vraiment pas gras, celui de sanglier était fort comme j'aime ! Celui d'âne est indescriptible, faut gouter c'est étonnant ! Et celui au Beaufort, cela donne une impression de fondant rolalala ... Comme quoi avant il y a avait du bon.

A+

Adryen

Merlu en charpie

En ce lendemain de fête médiévale du Grand Fauconnier à Cordes-sur-Ciel où j'étais avec ma petite famille, j'ai eu l'idée pour dimanche midi de reproduire une recette tirée du "Mesnagier de Paris" et de l'adapter à ma convenance comme d'hab.

La recette de base comportée de la morue salé (à faire dessale durant 12h ...) comme ce matin je n'avais pas le temps et surtout pas de morue, en allant au marché j'ai voulu prendre de la morue non salée ! Et oui c'est en fait du cabillaud, mais comme ce qu'il ne se passe jamais bien avec moi, mon poissonnier n'en n'avait plus ... grrr ! Et allé hop du merlu (poisson à chair blanche aussi) cela fera l'affaire !

La recette est normalement pour 4 personnes, vu que nous étions 2 à midi j'ai adapté pour 2 ... logique.

Ingrédients:

- 300 gr de merlu (150gr ~ par personne)
- 1 oignon
- Un peu de beurre et d'huile
- 1 cuillère à café de poudre fine (cannelle, gingembre, cardamome, sucre roux, clous de girofle ...) regardez sur le net, car la composition dépends de chaque personne.
- 1 culière à café de fumé de poisson
- 2 branchette de persil plat
- Du sel

Mettre le poisson à pocher dans de l'eau avec le fumé (ou un court bouillon) durant 5 minutes à partir de l’ébullition, et pendant ce temps laver et ciseler l'oignon en lamelle.

Mettre l'huile et le beurre dans une sauteuse et laisser fondre. Mettre l'oignon à rissoler à feu doux, jusqu’à qu'il devient translucide, pendant ce temps si les 5 minutes du pochage du poisson soit finie, le rincer un poil sous l'eau froide afin de pouvoir le manipuler avec les doigts.

Émietter/effeuiller le poisson avec les doigts ou avec une fourchette s'il est trop chaud, l'avantage des doigts et que l'on peut facilement repérer les arrêtes. Une fois bien effeuiller ajouter le à l'oignon et laisser mijoter 5 minutes en ajoutant la poudre fine, saler ensuite à votre goût et rajouter avant de servir du persil ciselé.

Personnellement je l'ai servis avec un riz basmati nature, mais je pense qu'un bon risotto ou des tagliatelles fraîches peuvent faire fureur aussi. Ma maman qui mangeait avec moi, m'a dit que j'aurai pu ajouter de l'ail, c'est vrai que dans le sud, avec le canard, pommes de terre on est très persillade ... mais je ne sais pas ce que cela aurait pu donner, à vous d'essayez et de me dire hihi :-)

Perso j'aurai bien tester avec des amandes effilés aussi ou un p'tite croûte de noisette dessus avant de servir, mais vu que ma mère n'aime pas le sucré-salé je n'ai pas osé ... déjà que la poudre fine j'avais peur du sucre roux. Ma foi ma maman et moi avons bien apprécié de repas de dimanche, j'aurais peu être du essayer de servir des panisses avec le poisson, car tout ce qui est panisses, poichichade ... enfin à base de poids chiche se marié super bien avec les poissons. (Le sud Espagne, Maghreb quoi niveau influence)

PS: Je n'ai pas mis de photo, car j'en ai marre de poster des photos pourri avec mon téléphone portable ... promis j'économise pour un vrai appareil, car niveau présentation sans un bon appareil photo cela ne sert à rien.

Allez A+

Adryen

jeudi 12 juillet 2012

Riz au cumin

Me voila de retour dans cette semaine de cuisine indienne hihi,



alors ce soir le riz au cumin ! Hum un pure délice comme d'hab pour l'auteur je ne vous filerai pas la recette, mais je vous renvoie à la page 120 pour le Jeera Chawal du livre: cuisine indienne

Dans cette recette l'ajout de cumin en train de grésiller dans l'huile révélé le parfum agréable de l'Inde, puis l'ajout du beurre pour la cuisson du riz ne fait qu'amplifier les arômes développées.

J'avoue que les arômes du riz basmati et du cumin est un excellent mariage ! Le cumin appartenant à la famille du persil apporte un goût un peu terreux, les médecins le connaissent pour les propriétés d'aide à la digestion.

Il est utiliser dans les mélanges tel que, le cari, chili, garam masala ... il peut palier facilement au carvi, mais faire attention au dosage, car c'est une graine assez forte. Il peut relever l'assaisonnement de plat d'agneau ou réduire les odeurs de viande rouge, poissons ... très utilisé aussi dans les tajines, il est souvent rajouté dans le ras-el-hanout.

Dans la médecine traditionnelle chinoise le cumin est associé à la rate afin de la tiédir, mais aussi sert à réduire les chaleurs du foie.

Voilà A+

Adryen

lundi 9 juillet 2012

Les épices

Aujourd'hui je vais vous présenter du poulet à la sauce coco et aux épices tiré de ce formidable petit livre que pour 10 euro je recommande vivement :-)




Par principe je ne vous donnerai pas la recette, car je préfère que l'auteur en conserve l'originalité dans son livre, donc si vous voulez la faire, acheter le ! Hihi cela sera qu'un livre de plus vendu pour l'auteur.

Ce poulet à la sauce de coco est particulièrement savoureux et onctueux dû au lait de coco qui viendra adoucir le piquant et le relevé des épices ajoutées.

Comme le dit si bien l'auteur, le plat Galinha Xacuti se prononce "chagouti", il nous informe que c'est un curry de Goa parfumé à la noix de coco, additionné d'épices telles que le clou de girofle, curcuma, cumin, cannelle, cardamome ... et j'en passe.

Mais à ce que l'on croit souvent que les épices sont là pour masquer la mauvaise qualité de viande, il n'en est point ! Elles sont déjà là pour relever les plats et donner de la saveur à vos mets, mais elles ont aussi différentes propriétés comme l'aide a la digestion, anti-inflammatoire, anti-oxydants, réduction du cholestérol et des risques cardio-vasculaires ... ainsi que d'autres plus "imaginaire" comme la diminution des chutes de cheveux ...

Afin comme quoi les épices peuvent servira à tous vos petits tracas ! J'avoue qu'un jour où j'avais la nausée d'avoir mal mangé, cela met déjà arrivé de manger du gingembre frais sans rien ... je ne sais pas si cela à vraiment aidé, mais bon je n'en suis par mort :-) faudrait demander aux scientifiques hihi.

Voili voilu,

La prochaine fois de présenterai les graines de cumin, avec le riz basmati au cumin tiré du même livre.

A+

Adryen

dimanche 8 juillet 2012

Sot-ly-laisse de dinde à l'indienne



Cette semaine direction les l'indes :-) et plus particulièrement la région frontalière avec le Pakistan, le Rajasthan. Où l'influence d'un certain Garam Masala est importante dans la gastronomie locale.


Littéralement, Garam "Chaud" / Masala "Mélange", en gros cela représente un mélange épicés ...


La plupart des garam masala se constitue de coriandre, cumin, fenugrec, moutarde, clous de girofle, curcuma, fenouil ... en fait il en existe N version et la meilleure est la version familiale où la mama indienne


garde dans son placard et qu'elle utilise au jour le jour et qui est le fruit de sa conception personnelle et


suivant les épices de la maison.


En inde les plats sont souvent relevés voir épicé, mais cela dépend du dosage, de la mains plus ou moins lourde du cuisto. Perso, j'aime les plats relevés, car cela permet de donner du volume aux plats et des


saveurs agréables durant la pause miam miam.


Et voui chez moi la pause miam miam et sacrée, c'est le seul moment de la journée où mon esprit se lâche et souvent voyage bouché après bouché. C'est pour cela aussi qu'en plus d'être curieux, j'aime découvrir de nouvelles saveurs, goûts, ... j'aime goûter à tout afin d'enrichir la connaissance culinaire et mon plaisir gustatif.


Un palet cela s'entretien et se développe, le tout est de lui donner différentes choses à déguster afin qu'il s'en informe, enregistre et développer de nouvelles sensations.


Trêve de plaisanterie, suite à un joli magret séché de mon beau papa (non pas marié, juste le copain à ma mère), j'ai eu l'idée de réaliser des sot-ly-laisse de dinde séché.






Ingrédients:


- 150gr de sot-ly-laisse (5 morceaux environs)


- Du gros sel


- Du poivre


- Du curcuma


- Du garam masala


- Graine de cumin


Première étape laver les sot-ly-laisse et leur faire un sarcophage de gros sel dans un torchon. Mettre le torchon 24h dans le bac à légume du réfrigérateur.


24h après à ce stade, sortir et nettoyer les sot-ly-laisse, virer un maximum de sel, ensuite les remettre dans le torchon en les enrobant bien d'épices et de poivre (bien les badigeonner sur toutes leurs faces).


La première 24h au gros sel avait commencé le séchage, celui si doit pouvoir être visible en surface des sot-ly-laisse. Le poivre et les épices finiront le séchage au fil des jours.


Remettre le torchon avec les sot-ly-laisse, poivre et épices dans le bac du frigo, au bout de quelques jours (pour moi 1 semaine) l'opération est réussie et j'avoue que tranché en fine lamelle dans une salade asiatique/ indienne c'est un délice (Salade de lentilles, coriandre fraîche, mangue, ananas, crevettes, poids chiches, haricot rouge, ...).


Voilà bon app' à tous


Adryen


Confit d'échalote médiévale


Et oui comme quoi le chutney ne date pas d'hier hihi ! Au temps jadis, il y avait souvent à table des compotées d'oignons, échalotes, fruits secs ...

Ils aimaient bien le sucré-salé avant, la description dans les livres de l'association du vinaigre qui renforce les arômes tout en rendant plus aigre est palier par l'ajout de sucre, miel, fruits ... en gros une saveur sucré afin d'adoucir l'aigriété rajouté par le vinaigre.

Cette association se retrouve aussi sous le nom d'aigre douce en asie, enfin bref pour mes salades de la semaine j'ai choisi un beau confit d'échalote :-)



Pour 100 gr d'échalotes, lavées, ciselées:

-1 c à soupe de vinaigre balsamique

-1 c à soupe de miel

-1 pointe de couteau de cardamome en poudre

-1 pointe de couteau de curcuma

-1 pointe de couteau de gingembre en poudre

Faire un sirop à petite ébullition dans une casserole en rassemblant le vinaigre et le miel, une fois à consistance sirupeuse ajouter les échalotes et les épices.

Laisse mijoter à feu doux durant 10-20 minutes, que les échalotes ai un aspect compoté. Ensuite retirer du feu et mettre en bocal.

Vous pouvez en utiliser avec vos terrines, foie-gras, salades ... elles se marient aussi bien avec un bon onglet !

Voilà a+ les loups-loups.

Adryen

samedi 7 juillet 2012

Festivité médiévale

Durant les banquets, festivités durant le moyen âge les repas se passer souvent à table durant des heures et des heures, ces tables étaient souvent en forme de U mais pourquoi ?

Tout simplement pour que des présentations, animations, ... puisse s'y dérouler au milieu, avec des troubadours, musiciens, compteurs ...



Les services étaient souvent constitués de 1, 2, 3 services d'entrées, premier plat, second plat, avec en plus des services fromages, entremets, dessert, boute-hors ...

On crois souvent que cela partait souvent en orgie alimentaire, il n'en est point ! C'était copieux, mais de qualité et le plus souvent raffiné. Ce qui fait penser à une orgie est plutôt la quantité des plats et pièce à manger.

Je prendrais pour exemple ici le marché médiéval de Rabastens d'il y a 2 semaines où un porcelet fut cuit à la broche durant 9h en cour de journée, pour le repas du soir, environ 75kg donc imaginé le nombre de personne que vous pouvez rassasier avec ce petit cochon.

Cuit lentement à la broche, on vérifie que le feu est bon avec une technique simple, la peau/couenne se craquelle et tombe d'elle même laissant place à la tendre cher de ce jeune cochon, si par contre le feu est trop fort alors la peau/couenne noircira et brûlera ...

Comme quoi avant, ils avaient de simples moyens pour vérifier la cuisson hihi :-)

Enfin voilà un bon conseil allez visiter Rabastens c'est très beau, avec son aspect médiévale/brique rouge c'est vraiment charmant et pas loin de Toulouse.

A+

Adryen

De nouvelles ambitions

Hello Tout le monde,

voilà en ce cour d'année j'ai envie de changer d'idées, d'ambitions, ...

En étudiant les différentes, régions, civilisations, coutumes du monde, j'avais envie de présenter chaque mois ou chaque 2 semaines, la cuisine d'une région/civilisation de notre jolie planète.

Plus dans l'idée de comprendre pourquoi dans telle ou telle région on utilise plus telles ou telles choses, épices, viandes, légumes, ou reconstitution historique par exemple.

Afin de partager mon savoir et mes recherches j'essayerai d'écrire un petit article à chaque fois, avec une ou plusieurs recettes.

Voilà commence cette semaine avec les fêtes médiévales.

samedi 30 juin 2012

Panna cota menthe coulis de mangue

Ce soir j'ai décidé de tester ma première panna cota, faut bien une première fois à tout hihi.



Pour 5 pots d'environ 150gr

Alors pour la panna à la menthe:


  • 10 feuilles de menthe
  • 25cl de lait demi-écrémé
  • 25cl de crème liquide
  • 50gr de sucre
  • 1-2gr d'agar-agar


Faire chauffer le sucre, le lait et la crème dans une casserole avec la menthe. arriver à ébullition baisser le feu,
mais tout en gardant l’ébullition, ajouter l'agar-agar et laisser bouillir à petit feu, 1-2 minutes afin d'activer l'action gélifiante de l'agar-agar. éteindre le feu et couler (après filtrage pour enlever les feuilles de menthe) dans des verrines, petits pots, ... et réserver au frigo.



Ensuite pour le coulis de mangue:


  • 1 mangue
  • 10 cl d'eau
  • 50 gr de sucre


Peler et couper la mangue en petits morceaux, pendant ce temps mettre l'eau et le sucre à fondre dans une casserole. A l’ébullition ajouter la mangue et laisser bouillir entre 5 et 10 minutes, suivant la maturité de la mangue, éteindre le feu et mixer à la girafe (possibilité de passer aussi au tamis).

Ensuite verser le coulis, soit encore sur la panna cota encore chaude afin que le coulis coule au milieu du pot, soit avec la panna cota froid et déjà prise pour que le coulis reste en surface.

PS: la panna est bleu, car j'ai rajouté 2 gouttes de colorant alimentaire bleu durant l’ébullition de la panna.

Voilà a+ les loups loups.

Voici aussi quelque réalisation du week-end dernier: du pain aux graines de pavot + graines sésame blond + sésame noir, ensuite un tarte au citron/chocolat blanc avec une pâte sucré dont la composition était 4/5 farine blanche et 1/5 farine d'orge grillé (trop bon hum :-) ce qui donne un côté un peu brun/marron/noisette mais sans que cela le soit vraiment )




Adryen

dimanche 29 avril 2012

Au Brin de sel


Ce vendredi midi direction le Brin de Sel, petit restaurant très charmant de Quint Fonsegrive, avec un personnel comment dire force sympathique, limite familiale.
Pour 12,80 euro un bon repas, avec salade et foie gras en entrée, en plat principal filet de julienne et ses tagliatelles fraîches et sa petite sauce maison et enfin pour terminer un joli petit baba au rhum.




Tous toujours bien proportionné et assaisonné, mais ce que je préfère dans ce restaurant c'est vraiment l'amabilité et la sympathie du personnel. J'étais venu il y a un an un soir avec mes parents et cela avait été un moment vraiment agréable l'été à manger en terrasse.
J'y reviendrai vraiment avec plaisir !







A+ les loup-loups.

Adryen

vendredi 13 avril 2012

Paisiblement


Ce midi mes parents, ma demi-soeur et moi sommes allés manger à midi au restaurant "O Paisible" sur la place de Labège village.


La placette est vraiment mimi et manger en plein air l'été doit-être vraiment bien et agréable, l'intérieur est super jolie avec
des chaises bien confortables et des tables rondes qui font plus chaleureux.
Le principe du restaurant à midi est assez original d'en le fait qu'il n'y a pas de carte/menu et que cela change tous les jours
au gré du marché, deux entrées, deux plats et deux desserts différents chaque jour et que du frais et de saison S.V.P !

1 serveur et 1 cuisto quel beau challenge et c'est toujours gavé de monde le midi, l'imagine même pas le soir quand il fait beau.
Bref ce midi pour ma part j'ai pris une salade niçoise en entrée. Très bonne, avec salade, pousses d'épinards fraiches, tomates
cerises, rondelles de concombre, belles crevettes, dés de fromages frais, herbes de provence, ... et une petite vinaigrette
relativement discrète qui ne noyait pas la salade.

Pour le plat principal j'ai pris un pavé de saumon avec une crème de poireaux et ses gnocchi maison. La totalité était vraiment
bonne, avec en plus en garniture de petites tomates. Les gnocchi n'étaient pas pâteux et super gouteux, ce met assez "plombant"
est souvent rebuté par certaines personnes dû à sa lourdeur au niveau de l'estomac ainsi que très souvent à consistance trop farineuse.




Mais sur cela vraiment rien à dire, excellent, sauf que les puristes les auraient aimé sûrement plus poêle sur un côté ... mais
perso c'était déjà très bon comme cela. Ensuite la crème de poireaux n'était pas trop salé et pas non plus plombante (bon ok pas
légère non plus, mais niquel). L'émulsion de la sauce ne dégradait pas le plat en lui-même, comme parfois une sauce trop présent et
trop grasse qui ne sert souvent qu'à "sur" assaisonner le plat, enfin le saumon était relativement bien cuit, sans trop de peau et
aucune arrête.

Bien que l'attente fut un peu longue et que nous avons vu des gens arriver après nous et finir avant nous ... cela aura était une
agréable découverte. Mon seul regret fu de ne pas avoir assez de place dans mon estomac en ce vendredi pour essayer les jolies desserts
(que j'ai vu de mes yeux sur les autres tables) ile flottante maison avec sa grille de caramel et sa crème anglaise, ou une salade de
fruits frais et sa boule de glace à la vanille ... snif


Bon je recommande vivement surtout que c'est "paisible" comme dit le nom du restaurant, agréable et peu cher pour la qualité:

- 12 euro le plat

- 15 euro entrée/plat ou plat/dessert

- 18.50 entrée/plat/dessert

Bref une belle petite pause ce midi.

A+

Adryen

mardi 10 avril 2012

Riz Com Ran façon frenchi


Recette de Riz Com Ran façon saucisse française !

Bonjour aujourd'hui j'ai voulu refaire une recette d'un de mes blogspréféré dont l'auteur est vraiment sympathique, le Canard du Mékong hihi.

J'ai suivi sa recette sauf qu'à la place du riz blanc j'ai remplacé par du riz complet, je n'avais pas de côte de pric donc je n'en ai pas mis et je n'ai mis qu'un seul oeuf (car j'en avais qu'un ...)

Et l'ingrédient magique à la place de la saucisse chinoise qui fait plus frenchi ... mouarf c'est la moitié d'une saucisse au piment d'Espelette cuit au barbeuk de chez mon grand-père :-)

Oui je sais, une saucisse au piment d'Espelette n'est pas simple à trouver et je ne sais pas d'où la sortie mon grand-père, mais j'ai trouvé que le goût du piment et la couleur rouge rappelé pas mal de la viande asiatique.

J'ai aussi vite fait ajouté 1/2 oignon nouveau qui me rester, histoire de faire une semblant de ciboule ...

Donc voili voulu la même recette que ce bon vieux Canard du Mékong, mais en plus frenchi, bon app(suivez la recette du Canard il explique bien mieux que moi)

Sa recette: http://www.canardumekong.com/2012/03/riz-nasi-goreng.html
Adryen

lundi 2 avril 2012

Grésivaudant ou Creusois ?!?!?!

Hello all,


ce soir j'ai eu une envie de faire un Grésivaudan. Une recette ancestrale de gâteau aux

noix de la région de Grenoble, assez galère à trouver ... mais comme un imbécile j'ai

imprimé la recette pour un creusois (gâteau aux noisettes de la Creuse) ... j'ai alors

fais un mix des deux.
Ingrédients:

- 60gr de noisettes en poudre
- 20 gr de noix en poudre
- 110gr de farine
- 4 blancs d'oeufs
- 190 gr de sucre et 2 sachets de sucre vanillé
- 90gr de beurre fondu






Battre les blancs en neige et les serrer avec le sucre, ajouter le beurre fondu, farine,

poudre noisettes+noix. Mélanger doucement en évitant de faire redescendre les blancs,

verser le tout dans un moule à manquer et enfourné pendant 45 minutes à 180°C (grille

niveau 2 en partant du bas pour un four à 5 niveaux et préchauffé à 180°C).

Perso j'ai pris des noisettes et noix entière que j'ai mixé, pour avoir de la poudre

bien répartie dans le gâteau, mais vous pouvez garder des morceaux pour faire plus de

consistance craquante.


Cette recette est une espère ce bidouille entre le Grésivaudant et le creusois, mais

je me rappelle que le creusois de ma mère était moins aéré (plus lourd), peut-être à

cause d'oeuf entier et non battu en neige ...






Bref voilà A+ tout le monde

Adryen

jeudi 29 mars 2012

Des restes façon chinoise


Retour des boulettes de poulet hihi !


Ingrédients:

- Riz de la veille

- 3 boulettes de poulet des brochettes restantes (recette ici  http://toulouse-breakfast.blogspot.fr/2012/03/barbeuk-nipon.html)
- 3-4 champignons shiitakés
- 1/2 tige de ciboule/oignon nouveau
- 1 échalote (ou 2 petites)
- 50 gr de pousses de bambou coupées en lamelles
- 1 c à soupe d'huile
- 1 c à soupe de sauce hoisin
- 1 c à soupe de sauce poisson
- 1 ou 2 pincée de sel et poivre
- 1 c à café de sucre

Couper les shiitakés(après ré hydratation si séchés), les échalotes, la tige. Mettre l'huile à chauffer dans un wok et y jeter les morceaux de shiitakés, tige de ciboule,échalotes et une pincée de sel ... laisser prendre couleur et retirer du wok.

Ensuite mettre les boulettes à cuire quelques minutes, en remuant sur chaque face (histoire de bien les dorer). Désagréger le riz avec les mains et le rajouter au boulettes dans le wok avec les pousses de bambou, ciboule, shiitakés, échalotes ... Ajouter la sauce hoisin, la sauce poisson, le sucre et du sel/poivre à votre goût.

Enfin remuer constamment durant 2-3 minutes à feu moyen, histoire de mélanger le tout, voilà c'est près. Vous pouvez ensuite l'agrémenter à votre sauce en changeant de la hoisin et poisson, en rajoutant de la coriandre ciselé, persil, etc ... laissez libre cours à votre imagination.

A+

Adryen

mercredi 28 mars 2012

Salade de printemps

Une petite salade fraîche avec ces températures qui remontent, cela ne fait pas de mal.


ingrédients:
40 gr de nouilles chinoises
40 gr de vermicelles de riz
2 bâtonnets de surimi
2-3 champignons noirs fungus
50 gr de pousses de bambou coupé en lamelles
1 c à café de graine de sésame





Cuire les nouilles et le vermicelle 3-5 minutes suivant les indications sur le paquet et plonger dans de l'eau chaude les champignons noirs s'ils sont séchés (histoire de les re-hydrater). Couper le surimi et les champis
pendant que vous égouttez les nouilles et le vermicelles.

Mettre le tout dans un tupperware pour manger au boulot :-) mouarf, ajouter l'assaisonnement que vous voulez sauce soja, vinaigre de riz, sauce poisson ... perso je préfère avec une pointe d'huile de sésame.

Voilà, perso le midi je l'ai un poil réchauffée au micro-onde histoire de dégager plus d'odeur de crabe avec le surimi réchauffé, hum quelle odeur ...

A+

mardi 27 mars 2012

Barbeuk Nipon


Grillade du dimanche






En ce dimanche de mars où il commence à faire chaud j'ai eu idée de faire des brochettes typées Nipon.








Pour 9 brochettes:


- 6 ailes de poulet
- 9 tranche de carpaccio de boeufDe l'emmental en tablette9 boulettes de poulet (expliqué plus bas)
- 9 piques à brochettes




Sauce:
- 2 c à soupe de sauce soja
- 2 c à soupe de saké/mirrin
- 2 c à soupe de sucre




Pour les 3 brochettes d'ailes de poulet:
Prendre les ailes 2 par 2 et les piquer sur une brochette




Pour les 3 brochettes de boeuf au fromage:
Couper des morceaux d'emmental en cube et les piquer sur chaque brochette, ensuitePrendre 3 tranches de carpaccio et entourer les cubes de fromage avec (penser à bien rabattre les tranches de carpaccio sur les 2 extremités des brochettes pour éviter les fuites de fromage à la cuisson hihi)




Pour les 3 brochettes de boulettes de poulet:
Ensuite piquer 3 boulettes de poulet par brochette






Pour la cuisson mettre une grande poêle à chauffer (le mieux serait une plancha ou un plaqueteriyaki) et déposer les brochettes espacées de quelques minutes, suivant la cuisson souhaitée dans l'ordre suivant: ailes de poulet, boulettes de poulet et le boeuf/fromage (faire gaffe au boeuf si vous l'aimez bleu, saignant, à points ... laisser juste le fromage fondre).


Durant toute la cuisson badigeonner avec la sauce les brochettes à l'aide d'un pinceau suivant si vous les aimez + ou - saucées. Vous pouvez aussi mettre plus de sucre, miel, saké, sauce soja ...pour avoir une sauce + ou - sirupeuse


Une fois les brochettes cuitent, servir avec un bon riz blanc cuit à la vapeur.






Pour les boulettes de poulet:


- 2 blancs de poulet
- la moitié d'un oignon nouveau ou de poireau
- 2 c à soupe de panko/chapelure
- 1 cm de gingembre
- 1 oeuf
- du sel/ du poivre a votre goût
- 1 c à café de graines de sésame




Couper en morceau le poulet et l'oignon/poireau. Mettre tous les ingrédients dans un mixer et mixer le tout, une fois une belle pâte consistant réalisée, huilez-vous les mains, pendre de la pâte entre les mains et former des boulettes.


A+


Adryen

dimanche 25 mars 2012

Riz de l'Himalaya ?

Bonne question j'ai pris pour ce dessert:

150 riz cuit de la veille
des noisettes broyées
1 tasse de lait
1 c à café de gingembre en poudre
15 gr de beurre demi-sel
30 gr de cassonade

Faire bouillir de lait en incorporant le gingembre, le beurre et la cassonade. Une fois à ébullition
verser le riz et couvrir pour que le riz absorbe le lait, il devrait normalement gonfler.
En fin de cuisson incorporer les noisettes.

Perso j'aurai préféré y mettre des raisins secs dedans à la place des noisettes, mais je
n'en avais pas ... cela au moins aura donné du croquant hihi.

Après vous pouvez vraiment improviser, rajouter de l'alcool, essence de vanille, café, ...

2 recettes de bases existe si vous voulez vraiment appliquer une recette tibétaine à la lettre:

Dresil (Riz sucré):
4 tasses de riz basmati
6 tasses d'eau pour la cuisson du riz
1/2 tasse de beurre fondu
1/2 tasse de noix de cajou
1/2 tasse de raisins secs
1/2 tasse de sucre roux



Chumi (Dessert de riz sucré):

1 tasse de brisures de riz
60 gr de beurre
1/3 de tasse de sucre ou de miel
1/2 tasse de raisins secs

A bientôt.

Adryen

Lhassa Paris

Étant de voyage à Paris pour une formation avec mon entreprise, j'en ai enfin profité pour aller manger à Lhassa restaurant Tibétain de Paris. Quand je suis arrivé j'étais vraiment aux anges ! J'avais laissé un vague message de réservation pour moi dans l'après-midi et de suite ils ont tilté que c'était moi. Le personnel était super super super gentil ! Honnêtement la serveuse parlait vraiment bien le français et un brin d'accent se laissait à peine distinguer.

Ils m'ont installé au fond de la salle dans un coin bien tranquille, au rythme de la douce musique apaisante et d'une superbe bonne odeur d'encens. Table, couverts, murs superbement décorés, je n'ai qu'un regret c'est d'avoir vu cette carte immense et de ne pas pouvoir gouter à tout ... snif

J'ai donc suivi les bons conseils de la serveuse en demander qu'est-ce que je pourrais prendre pour découvrir la cuisine tibétain ici à Paris et diversifié de cette l'Himalaya à Toulouse. 

J'ai donc commencé par une bonne petite salade de pousses de soja, carottes râpées, ciboule, peut-être du choux blanc c'est plus ... le tout assaisonné d'une bonne sauce/vinaigrette. J'ai aussi pris un Tingmo ce pain tibétain que j'adore, celui d'Himalaya avait un petit gout sucré que je ne retrouvais pas dans celui-ci, mais qu'importe toujours aussi bon.

Ma salade étant finie j'ai eu droit à un joli plateau avec 3 momos végétarien composé de fromage, épinards et d'autres trucs que je n'ai pas identifié. En plus de ces 3 momos super bon, j'ai eu des nouilles riz couleur brunes avec de la ciboule ainsi qu'une belle portion de riz et surtout des légumes cuit au wok et légèrement croquant, enrobé d'une belle petite sauce ainsi que de sésame je crois.

Toujours avec tout plein de petites sauces en rab ! Sauce soja, sauce épicé, sauce rouge (tomate piment et autre je pense). Attention seul la sauce épicé piquée un peu, sinon le reste était parfumé !

Je n'ai pas pris de dessert et c'est bien dommage, car j'aurai voulu gouter, mais j'étais gavé de manger comme un goré avec cette formation ... Toujours aussi gentil ils m'ont proposé d'emporter les restes (qui étaient toujours aussi bons le lendemain), de plus la note peu salé pour un restaurant à Paris le soir 18.70 ! J'ai vraiment aimé cet endroit si reposant, j'ai même acheté un t-shirt "Free Tibet" et de l'encens Tibétain pour me ramener un petit souvenir de Paris hihi !

En tout cas j'y reviendrai avec joie ! La prochaine fois que je vais à Paris

PS: désolé des photos médiocre, mais je n'avais que mon mobile et pas d'appareil photo correct ...
Tashi Delek !

A bientôt !

Adryen

dimanche 11 mars 2012

Riz sauté champignons, oeuf, crabe ...


Ce soir je pense avoir fait une de mes plus belles recettes :-) moitié inspirée et moitié inventée.

Du riz aux champignons, oeuf, crabe, échalote ...


Ingrédients:

- 100gr de riz (moi j'ai pris 50gr de blanc et 50gr de complet)

- 1 oignon nouveau et sa tige

- 1 oeuf

- 2 champignons shiitake

- 2 pleurotes

- 2 champignons de Paris brune (chapeau marron)

- 1 c à café de sucre

- 1 c a café de dashi

- De l'huile

- 3 bâtons de surimi

- Du poivre du moulin

- 1 petite échalote

Commencer par laver le riz, légumes, herbes ... cuire le riz à la vapeur et pendant ce temps couper en lamelles les champis, l'oignon et sa tige, les bâtons de surimi et l'échalote.

Faites chauffer de l'huile dans un wok et ajouter l'échalote, les champignons et le dashi, pendant ce temps battre l'oeuf histoire de bien mélanger le blanc et le jaune. Ajouter la moitié de l'oignon et cuire environ 5 minutes à feu moyen, ensuite dans une seconde poêle (ou vous avez pu la réaliser avant) faire une omelette avec l'oeuf.

Couper l'omelette en lamelles et ajouter la avec le riz, le sucre et le poivre dans le wok, couvrez et laisser cuire encore 3 minutes. En fin de cuisson ajouter un peu d'huile, afin de bien enrober le riz, champis, échalote ...

Pour finir éteindre le feu et ajouter le reste de l'oignon et les bâtons de surimi coupés en lamelles, voilà c'est près ! Bon appétit.

Pour info j'ai remplacé la sauce nuoc mam par du dashi, car il fallait que je l'utilise et savant que les champignons allaient rejeter de l'eau cela pourrait bien dissoudre le dashi, dû coup même plus besoin de saler !

Je ne vous raconte pas l'odeur dans ma cuisine du dashi mélangé avec l'odeur des champignons, échalote, surimi ... hum j'en bave. Je pense que c'est l'une de mes plus belles réussites.

Libre à vous après, de rajouter, modifier, améliorer et surtout faire partager vos idées !

Merci à plus les loups loups

Adryen

lundi 27 février 2012

Rôti de porc en croûte

Hello, ce dimanche on menu c'était rôti de porc en croûte.


Ingrédients:

- 1 rôti de porc de 1,270 kg (nous avons pris de l'échine au lieu de filet mignon ... balo)
- 2 c à soupe moutarde
- 30gr de gruyère râpé
- 2-3 tranches de jambon de pays
- 1 pâte brisée (maison pour moi)
- Quelques graines de sésame



Alors préchauffer le four à 200°C, étalez votre pâte brisée, recouvrer la de moutarde et y placer les 2-3 tranches de jambon de pays. Ensuite y ajouter du gruyère râpé et placer le rôti dessus, remettre une couche de gruyère par-dessus le rôti.

Maintenant l'opération délicate commence, refermer la pâte sur le rôti ... car si vous attendez comme moi un petit moment et que la pâte ce ramollisse, vous ne pourrez plus la fermer correctement et elle se cassera dans tous les sens, grrr ...

dorer au jaune d'oeuf mélanger avec un peu d'eau, le dessus de la croûte et parsemez de graines de sésame.
Enfourner pendant 1h environ suivant le poids du rôti et placer y un papier aluminium que vous retirerez 10 minutes avant la fin de la cuisson pour que la croûte dore. Nous le nôtre était de 1,270 kg, on l'a laissé 1h10 environ baissant les 10 dernières minutes à 180°C.

Attention à la découpe, car le gruyère ayant fondu à ramolli la pâte ... bon appétit à tous

Adryen

dimanche 19 février 2012

Fraisier version perchier ^^


Coucou à tous ce dimanche j'ai testé de faire une espèce de fraisier, mais avec des pèches d'où "Le Péchier" mouarf ...

Bon je ne vais pas donner les recettes de chaque partie, car j'ai un peu la flemme d'écrire, mais je vais donner les grands axes.



Il faut:

- 2 carrés de 16x36 de biscuit Joconde

- 1 moule en carton carré 16x36 acheté dans le commerce (magasin de cuisine)

- 1 crème mousseline (je ne sais plus combien il y en avait) allégée avec 20cl de crème battue en chantilly

- 1 boite de conserve de pèches (environ 450gr égoutté je crois)

- 1 sachet de nappage aux fraises

Oui je sais, j'ai vraiment eu la flemme de tout faire maison cette fois si, mais c'était des trucs que j'avais achetés pour tester depuis un moment et je voulais les dégager (genre le nappage ...)

Faire une pâte pour un biscuit Joconde et l'étaler sur un plaque à pâtisserie où vous auraient placé du papier sulfurisé. Préchauffer à 180°C chaleur tournante, étaler bien la pâte pour faire en sorte de pouvoir découper 2 carrés de 16x36 cm environ ... enfourner entre 8 et 15 minutes (jusqu'à légère coloration du biscuit), cela dépendra de la position dans le four ainsi que de la puissance de votre four !



Pendant qu'il est encore tiède découper 2 carrés de 16x36, le biscuit doit être moelleux hum ...

Prendre 10cl du sirop des pèches que vous avez récupérés en les égouttant, mettre dans un bol ces 10cl de sirop + 50gr de sucre et hop au micro-ondes 1 à 2 minutes pour faire fondre.

Ensuite dans le moules en carton, mettre au fond le premier carré de biscuit Joconde et à l'aide d'un pinceau le badigeonner de sirop de pèches fondue au micro-ondes (en garder un peu pour le second carré).

Ensuite couper les pèches en petits morceaux et en garder 1 demi non coupée pour la présentation finale.

Monter la crème en chantilly avec tout les ustensiles sortis du congélo (bol, batteur, ...) comme d'hab' et une fois monté mélanger à la marise délicatement avec la crème mousseline (vous pouvez en prendre 1/4 de chantilly, pour assouplir au fouet la crème mousseline). Sinon ce que je fais aussi c'est, de mettre la crème mousseline dans un récipient et cash la crème liquide entière et la battre 2 minutes à vitesse moyenne jusqu'à une consistance onctueuse.



Enduire le premier carré (côté imbibé de sirop), avec un peu de crème mousseline/chantilly, ensuite déposer des morceaux de pêches sur le carré (surtout sur les côtés pour stabiliser la crème et éviter qu'elle ne coule sur les bords, si elle est trop liquide). Une fois le carré bien morcelé de pêches, remettre par-dessus de la crème mousseline/chantilly (garder une c à soupe pour le final), par-dessus cette deuxième couche de crème mettre le reste des morceaux de pêches.

Prendre le deuxième carré de biscuit Joconde, imbiber le avec le pinceau du reste de mélange sirop/sucre fondu, le mettre face imbiber sur la crème/morceau de pêches dans le moule carré et badigeonner l'autre face (le dessus) du reste de crème mousseline/chantilly.

Enfin fait fondre le nappage de fraise dans un casserole à fond épais avec 15cl d'eau, en mélangeant bien.

Une fois arrivé à ébullition, laisser reposer un peu (mais pas trop pour éviter le durcissement). Le mieux c'est une fois tiède, mais pas encore pris (niveau consistance), c'est de répartir ce coulis sur le dessus du gâteau (sur la crème mousseline/chantilly) du dessus en répartissant équitable de tous les côtés.

Au final décorer avec le morceau de pêche restant au milieu, des amandes effilées, du cacao, des morceaux d'oranges confites ... enfin tout ce qu'il vous passe par la tête et hop direct au frigo au moins 4h

Perso je l'ai fait la veille pour le lendemain midi !

Voili voulu A+ en ce dimanche midi et bon appétit bien sûr !!!

dimanche 5 février 2012

Salade Thaï

Coucou tout le monde, ce soir salade maison pour le début de la semaine.
Avec les ingrédients que j'ai mis j'appelle cette salade la Thaï-Océanie, mais pourquoi ?
Car j'y ai mis un peu de tous les pays ... du choux chinois, de la menthe, des légumes thaï en boite ... et surtout le plus étonnant du kangourou (sisi).


Ingrédients pour la salade:
- Un demi choux chinois
- 100gr de choux blanc
- Un bocal (300gr environ) de légumes thaï (haricot mungo, épis maïs, pousse de bambou, poivron ...)
- 100gr de steak de kangourou
- 2 c à soupe de noix de cajou

Pour la sauce:
- 1 c à soupe d'huile
- 2 c à soupe de balsamique
- 2 c à soupe de sauce soja
- 1 c à soupe de moutarde à l'ancienne
- 3 tours du poivre du moulin (poivre sichuan)
- Quelques feuilles de menthe ciselées
- 1 c à soupe de graine de sésame
- Du sel/sucre suivant la qualité de la sauce soja et si vous la préférez sucrée ou salée

Laver, couper, émincer ... tout le bordel de légumes, choux et les différents légumes que vous voudriez y incorporer. Après la cuisson du kangourou à la poêle, émincer le steak comme un magret (en fine tranche), perso j'ai fais une cuisson saignante à coeur comme pour faire avec une salade bo-bun de boeuf. Moudre les noix de cajou, perso j'ai pris un bon vieux torchon, j'ai mis les noix dedans et bim ! A coup de poing, de bol, de verre dessus ... enfin bref un truc pour les concasser :-) mouhaha

Mélanger le tous dans un saladier et passer à la sauce, ajouter tout les ingrédients en fouettant énergiquement, personnellement je n'ai pas cherché à émulsionner ma sauce (juste qu'elle donne du goût), mais vous pouvez la dériver. Ajouter un jaune d'oeuf pour émulsionner avec l'huile, ou bien ajouter de la sauce poisson pour changer le goût et remplacer le sel, ou même ajouter du mirin, coriandre ... bref tout ce qui vous passe par la tête.

Mélanger la sauce avec salade en remuant bien, placer au moins 15 minutes au frigo avant de déguster. Faites attention si vous êtes seul à la maison comme moi, vous en aurez pour 3 jours de salade ... le choux est assez volumineux

PS: voici une petite photo de Toulouse en ce 5 février 2012 sous la neige ... putin sa caille !

samedi 4 février 2012

Les copains d'abord

Aujourd'hui on m'a fait essayer le restaurant "Les copains d'abord", j'avoue que c'était vraiment bon, mais dommage que je n'avais pas assez faim pour goûter les desserts ... snif, pour une fois que je vais dans un resto gastronomique ... c'est balo

Restaurant assez chaleur niveau ambiance, pas trop grand et pas mal cosy, serveur attentionné et aimable, que demande le peuple.

Perso j'ai pris en entrée la salade des copains, composé d'une salade avec des tomates cerises et d'un sauce je pense à base de balsamique, 2 tranches de pomme vraiment goûteuse (je nais pas sus reconnaître la qualité), quelques lamelles de concombre et d'orange (peut-être de la sanguine), ensuite une belle pariade de jambon de magret (belles tranches), pas mal de gésiers confis, du cou farci, 2 belles tranches de foies gras sur toast (excellent) et enfin le plus intéressant un émincé de caille poêlé ... hum a oui aussi un physalis.


Ensuite pour le plat j'ai pris un curry de gambas royales et St Jacques au lait de coco, ananas et gingembre confit et son riz. Franchement très bon sauf que j'ai trouvé que 3 gambas et 3 St Jacques dans l’assiette, bon certes elles étaient grosses, mais on pouvait s'attendre à plus de "chair" et moins de garniture. Cela dit, cette garniture composée de brocolis, carottes, riz ... était très bonne, par contre la tranche d'ananas était aussi très bonne mais, je n'ai pas senti le "confit" et non plus le gingembre, pourtant je la reconnais très vite comme épice ... sinon les gambas et les st-jacques étaient super bonnes, dommage que la sauce soit trop épaisse ce qui gave assez vite. Enfin j'aurai bien aimé avoir une autre assiette pour mettre et décortiquer mes gambas.

Bon à part la note assez salé, c'était vraiment super, j'y reviendrai avec plaisir mais, bon cela peut-être cher mais en tout cas très bon ! Je conseille vivement, même si c'est pour certains hors budget cela vaut le coup une fois.

PS: Le pain était assez bon et chaud comme je l'aime ... hum ... Le seul truc relou aussi était que la plupart des menus était tous entrée+plat+dessert, donc obligé de prendre à la carte pour seulement avoir une entrée et un plat, ce qui revient à plus cher ...

a+